Yoshi’s Woolly World : de la coop’ même en solo !

Yoshi revient sur Wii U dans un concentré de mignonitude absolue ! Sorti le 26 juin, ce nouvel opus prend place dans le Woolly World, le Monde Laineux pour les non-anglophones. Rappelant un peu Kirby “Au fil de l’aventure”, il dispose de graphismes 100% pure laine, de l’environnement aux ennemis. Même les œufs sont devenus des pelotes.

Comme dans tout Yoshi, le scénario est assez expéditif. Alors que les Yoshi laineux vivent paisiblement sur Tricot’île, ils sont attaqués par Kamek qui les détricote. Seuls deux d’entre eux parviennent à en réchapper. Vous l’aurez sûrement deviné, votre mission sera de retricoter tous vos amis. Pour ce faire, vous devrez retrouver les 5 pelotes de laine cachées dans chaque niveau. Si vous y parvenez, un nouveau Yoshi vous rejoindra et pourra être joué dans la suite des aventures. Les adeptes du 100% devront également mettre la main sur les 5 fleurs et les 20 tampons disséminés dans chaque stage et finir avec leur barre de vie au maximum.

Côté multijoueur, Nintendo a bien fait les choses : on est heureusement très loin du misérable mode multi de Yoshi’s New Island. Dans chaque niveau, vous aurez la possibilité de faire cavalier seul ou de jouer en coopération locale.
Ce second mode permet à deux joueurs de parcourir le stage ensemble, ce qui a plusieurs avantages. Le premier, le plus évident, est que vous avez moins de risques de perdre. Lorsque votre coéquipier meurt, il revient vers vous sous forme d’œuf. Vous n’avez alors qu’à le libérer pour reprendre votre partie à deux. Mais le gros atout du multi local de Yoshi’s Woolly World est la possibilité de gober le second joueur pour le transformer en œuf et, ainsi, l’envoyer dans des endroits a priori inaccessibles. Cette capacité sera notamment très utile pour récupérer certaines pelotes difficiles d’accès. En effet, bien que vous puissiez récupérer fleurs et joyaux en lançant un œuf, cette méthode ne marche pas pour les pelotes. Vous devez les récupérer en personne ! La meilleure solution est donc de projeter votre ami dessus.

Vous vous retrouvez à faire certains niveaux en solo et ne pouvez donc pas compter sur ce système pour récupérer les bonus haut placés ? Pas de problème, Nintendo a pensé à vous ! Vous avez la possibilité d’utiliser votre amiibo Yoshi pour faire apparaître un second Yoshi dans votre partie. Celui-ci agit exactement de la même façon que le personnage principal mais, surtout, il peut être gobé et projeté comme un second personnage joueur. Vous pouvez le faire entrer dans le jeu et l’en faire sortir à tout moment : il vous suffit de poser l’amiibo sur le Gamepad. Oui, vous avez bien lu, Nintendo a enfin créé un amiibo utile. On n’y croyait plus.

A noter que si vous avez d’autres amiibos, vous pouvez les utiliser pour créer des Yoshi aux couleurs de vos héros préférés ! D’ailleurs, Foine possède désormais un Yoshi Captain Falcon de toute beauté.

Côté difficulté, Yoshi’s Woolly World est clairement un titre familial pour tout public. Si vous trouvez le jeu trop difficile, vous pouvez passer en mode relax. Votre Yoshi sera alors équipé d’ailes et pourra traverser tout le niveau en volant. Et si, malgré cela, vous ne parvenez pas à en venir à bout, vous avez la possibilité d’utiliser des badges. Ceux-ci sont débloqués au fur et à mesure de votre progression. Contre quelques joyaux, ils vous immuniseront contre le feu et la lave, vous empêcheront de tomber dans des trous, voire vous feront terminer le niveau instantanément.

Si vous voulez voir la coopération locale en action, découvrez vite notre Teamplay, dans lequel nous parcourons le premier monde.

 

L’avis de Foine

Nous l’avions annoncé : nous attendions ce Yoshi. Mais l’attente valait-elle le coup ? Eh bien oui ! Nintendo prouve une nouvelle fois que l’on peut compter sur eux pour les jeux de plateforme.

 

Premièrement, le jeu est beau. Les graphismes “en laine” donne au titre un caractère certain et la mignonitude du monde va vous envahir dès les premiers instants.

 

D’autre part, le gameplay, bien que ressemblant fortement aux Yoshi classiques, joue parfaitement avec la matière et vous serez parfois surpris de ce que vous permettra de faire le jeu. Qui aurait pensé qu’un chomp, une fois capturé dans la laine, ferait un énorme boulet qui vous permet de tout écraser sur votre passage ?
Pour finir, le jeu se paye le luxe d’être facile et difficile en même temps. Si vous rushez le jeu, rien ou presque ne vous empêchera de le finir. En revanche, le finir à 100% relève d’un parcours du combattant. Si vous pensiez que les derniers Rayman représentaient un challenge, finissez donc Yoshi’s Wooly World à 100% et revenez nous dire ce que vous en pensez.

 

Pour ce qui est de l’aspect multijoueur (car c’est quand même ce qui nous intéresse ici), YWW possède les inconvénients de tous les jeux du genre : parfois, vous allez vraiment détester vos amis. Entre ceux qui vous sautent dessus, ceux qui vous avalent par erreur, ceux qui vous bombardent de pelote… Vous serez servi !

En revanche, votre compagnon peut aussi se révéler un atout précieux ! Car avoir toujours sous la main quelqu’un à transformer en boule et à lancer permet d’atteindre des lieux difficile d’accès.
Bref vous l’aurez compris, ce Yoshi, c’est de laine balle (calembour quand tu nous tiens) !

L’avis de Eliwenn

Quel régal ce Yoshi’s Woolly World ! Tout d’abord, les graphismes sont une vraie réussite : c’est super mignon, très coloré et le thème laineux est présent dans les moindres détails. Bref, on en prend plein les yeux.

La bande-son est également très sympathique. Le jeu n’hésite pas à passer d’une musique simesque pour un niveau calme à un morceau de rock bien énergique dans un stage où l’on affronte lave et feu.

 

Côté multijoueur, le titre remplit parfaitement son rôle. Il est très simple de passer du mode solo au mode coopératif, et jouer à deux a un réel intérêt. A tel point que j’ai très souvent utilisé l’amiibo Yoshi pour m’aider lorsque je jouais seule (même si c’est moins sympa qu’avec une vraie personne, reconnaissons-le). Certes, on ne va pas se mentir, la coop n’atteint pas le niveau de fun d’un Rayman Origins ou d’un Rayman Legends. Il n’empêche que Yoshi’s Woolly World est un excellent titre, auquel on appréciera de jouer entre amis.

 

Pour finir, j’ai pu voir que l’on reprochait à ce Yoshi d’être trop simple. Effectivement, le mode Relax et les badges permettront à chacun de terminer le jeu sans trop de difficultés. Néanmoins, il sera plus compliqué de terminer le jeu à 100%, notamment si vous cherchez à récupérer toutes les pelotes pour retricoter chaque Yoshi. De plus, les checkpoints sont parfois mal placés. Dans les châteaux de boss, par exemple, ils sont généralement assez éloignés du boss en question. Cela vous obligera à refaire plusieurs fois le même long trajet lorsque vous mourrez, ce qui peut s’avérer frustrant. Heureusement, en mode relax, vous repoperez systématiquement dans l’antre du boss. Vous voyez, ils ont tout prévu !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *