Diablo III : Reaper of Souls, n’oubliez pas votre âme au guichet

Cette semaine, la première extension pour Diablo 3 a enfin pointé le bout de son nez. Et elle se sera fait attendre car cela fait quand même presque deux ans que Diablo est revenu d’entre les morts. Mais que nous réserve donc cette extension ?

Vendue seule au même prix que le jeu original, c’est-à-dire qu’il vous faudra débourser 80 euros si vous n’avez jamais mis la main sur Diablo 3, Reaper of Souls nécessite le jeu original pour fonctionner. Ce qui est plutôt normal, car le jeu ajoute un cinquième acte à l’histoire d’origine.

Durant cet acte supplémentaire, vous pourrez découvrir Ouestmarche et ses alentours pour arrêter Malthael, ancien archange devenu l’ange de la mort. Vous y ferez notamment la connaissance de la mystique. Elle vous permettra de customiser votre équipement mais aussi de l’optimiser en changeant les bonus que vous donnent vos objets magiques.
L’acte V est plutôt conséquent et il vous faudra environ 5 heures pour en venir à bout dans un mode de difficulté décent.

diablo iii reaper of souls croisé

Autres ajout de cette extension : la classe du croisé. Refonte du paladin de Diablo 2, le croisé est la deuxième classe du jeu à avoir pour caractéristique principale la force. Son vis à vis étant bien évidemment le barbare. Mais là où le barbare arrive presque nu et les muscles à l’air devant l’adversité, le croisé fait plus office de tank et à vocation à utiliser un bouclier. A noter que vous avez maintenant la possibilité de mener vos héros jusqu’au niveau 70.

Dernier ajout exclusif à Reaper of Souls : le mode aventure. Celui-ci ajoute de nombreuses quêtes générées aléatoirement sur l’ensemble des environnements du jeu. Boss en tous genres et récompense à la clé, ce mode vous permettra d’améliorer vos personnages sans avoir à refaire indéfiniment les mêmes quêtes. Il n’est d’ailleurs débloqué qu’une fois que avez fini l’acte V. C’est donc bel et bien un mode fait pour prolonger le plaisir de jeu.

Mais si ces ajouts vous semblent un peu “légers”, il faut savoir que Reaper of Souls a été prévu pour aller de concert avec la version 2.0 de Diablo III. Cette nouvelle version téléchargeable gratuitement a réellement changé le jeu en profondeur.

Que comprend donc cette version 2.0 (ou 2.0.1 plus exactement) ?

Le système de butin a été totalement refondu. Les objets magiques, rares et légendaires, sont maintenant bien plus courants. De plus, les bonus qu’ils vous apportent ont plus de chance de répondre à vos besoins. Par exemple le chasseur de démons aura plus de chances d’avoir des bonus en dextérité tandis que le féticheur aura moult bonus en intelligence. Par extension, et après un peu de temps de jeu, votre personnage sera bien plus fort qu’il ne l’était avant. Heureusement d’ailleurs, car le système de difficulté a lui aussi été totalement refondu. Les monstres voient en effet leur niveau s’adapter au niveau de l’hôte de la partie. Les modes de difficulté ne sont donc plus les mêmes, et plus le mode de difficulté est élevé, plus vous gagnerez de l’or et de l’expérience durant vos parties.

En Normal, le jeu est presque une balade de santé, mais il sera quand même nécessaire d’y passer pour s’équiper un peu. En Difficile, vous n’aurez pas trop de mal si votre équipement est composé de pièces rares.
Le mode Expert met la barre un peu plus haut et il vous faudra optimiser votre équipement et maîtriser assez le jeu pour le parcourir sans trop d’encombres.
Le mode Maître s’adresse aux joueurs qui maîtrisent le jeu sur le bout des doigts et qui ont un stuff où rien n’est laissé au hasard. Ce mode ne se débloque que lorsque vous avez terminé l’acte IV une première fois.
Pour finir, le mode Tourment ne se débloque qu’une fois le niveau 60 atteint avec au moins un personnage. Incluant 6 modes de difficulté, il vous faudra être un joueur de Diablo III plus que chevronné pour y affronter les hordes des enfers.
Et comme d’habitude, tous ces modes se déclinent dans le mode Extrême, fameux mode de jeu dans lequel la mort de votre personnage est définitive (attention à la coupure internet…).

Les classes de personnages ont, elles-aussi, été totalement repensées, et même si elles ne perdent pas leur bases. Il faudra surement que vous repensiez totalement votre agencement de skill pour reprendre votre partie.

Pour finir dans les grosses innovations, le système de craft a également été revu pour aller de paire avec le nouveau système de butin.

Bref les joueurs qui s’était lassés de Diablo III peuvent sans problème relancer le titre et re-découvrir un jeu presque neuf.

Pour conclure, nous vous proposons de découvrir le début de l’acte V, comme nous l’avons nous même découvert.

Disponible sur PC, PS3 et Xbox 360
Testé sur PC
Sortie le 25 avril 2014

L’avis de Foine

Il n’est pas facile de donner un avis sur Reaper of Souls. D’un côté, le jeu est très bon. L’histoire est rythmée, les environnements variés et l’ambiance toujours au rendez vous.
Les boss sont bons et la fin de l’acte vous offrira du challenge pour peu que vous soyez dans le mode de difficulté qui vous convient.
En plus de cela, le mode Aventure enlève un des gros défaut de Diablo, à savoir refaire encore et toujours le scénario pour atteindre le niveau maximum.

 

Mais ces ajouts valent-ils l’achat d’une extension au prix d’un jeu ? Et c’est bien là que tout le génie de Blizzard s’exprime. La version 2.0.1 est la parfaite mise en bouche pour vous faire passer à la caisse sans être trop réticent.

 

Ne boudons pas notre plaisir. Si la tactique commerciale de Blizzard est parfaitement huilée, il n’en reste pas moins que leur jeu aussi.
J’ai pris énormément de plaisir à jouer à Reaper of souls et j’en prendrai encore lorsque j’y rejouerai pour repousser les armées démoniaques.

 

Le seul point faible que je trouve à l’extension, c’est la cassure dans le rythme que j’ai vécu au début de l’acte V. En effet, l’acte IV est une course en continu et on j’avais presque l’impression d’être sous la contrainte d’une limite de temps. Forcément, l’acte V ne démarre pas avec la même intensité, mais il sait la faire monter crescendo pour finir en apothéose.

 

Bref, j’ai aimé cette extension et j’attends impatiemment l’acte VI, même si je sais qu’il n’est pas près de voir le jour.

L’avis de Eliwenn

Après une mise à jour bienvenue de Diablo III, voici venir sa première extension, “Reaper of souls”. Les joueurs pourront donc profiter d’un 5ème acte au cours duquel ils tenteront d’arrêter Malthael, l’Ange de la Mort, qui s’est emparé de la Pierre d’Âme et sème chaos et destruction dans l’Ouestmarche.

 

Première constatation : le scénario est prenant et on est immédiatement embarqué dans l’action. Il n’y a aucun temps mort et l’ambiance glauque est toujours aussi immersive.

 

Si la difficulté a été revue à la hausse avec la mise à jour 2.0.1, le titre reste relativement accessible même en Difficile, et ce avec des personnages de niveau 35 environ. Il faudra passer en mode Expert pour que Reaper of souls propose un réel challenge. On notera toutefois que, si la première moitié de l’extension se passe sans trop de difficultés, de nombreuses créatures vous donneront du fil à retordre lorsque vous approcherez de la fin ! Préparez-vous à mourir… souvent.

 

Du côté des nouveautés, on note l’arrivée de la mystique. Pour 500 pièces d’or, vous pourrez changer le look de n’importe laquelle de vos armes et armures. Concrètement, cela ne vous apportera pas grand chose si ce n’est un style un peu plus maîtrisé.
Vous pourrez également en modifier chaque bonus / capacité de vos équipements rares et légendaires, à condition de débourser une somme bien rondelette et plusieurs matériaux. On ne le fera donc pas à la légère, sachant que rien ne vous garantit le résultat. Par exemple, en voulant remplacer un bonus me conférant 10% de dégâts supplémentaires sur une capacité que je n’utilisais pas, je me suis retrouvée à devoir choisir entre 3 bonus : 2 identiques à celui que je voulais remplacer et un 3ème accordant un bonus sur une capacité que je n’utilisais pas non plus. Lorsque vous venez de débourser plusieurs dizaines de milliers de pièces pour améliorer votre artisan et avez utilisé de nombreux matériaux rares pour ça, vous êtes calmé.

 

En revanche, le mode Aventure est sympathique et garantit quelques heures de jeu supplémentaires à ceux qui visent le niveau 70. On regrettera seulement que Reaper of souls n’offre pas de nouveaux environnements de jeu pour ce mode.

 

En bref, l’extension de Diablo III Reaper of souls ne déçoit pas mais je ne la trouve pas indispensable. D’autant plus qu’elle n’est pas bon marché. A réserver donc aux Nephalem les plus acharnés…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *