Monaco : enfin un jeu d’infiltration original

Monaco : what’s yours is mine («ce qui est à toi est à moi») est un titre indépendant sorti en avril 2013.  Mêlant action et infiltration, il nous met dans la peau de braqueurs attirés par les richesses de la principauté. 

Seul ou avec des comparses, vous allez arpenter des maps se composant d’au moins deux niveaux, divisés en plusieurs couloirs et pièces. Il existe trois types de mission :

  • vous procurer  certains objets, représentés par des trophées sur la carte
  • libérer un personnage particulier
  • vous échapper des lieux

De nombreux gardes surveilleront les lieux et n’hésiteront pas à vous descendre si vous manquez de discrétion.  Toute la difficulté de Monaco : what’s yours is mine réside dans le fait que vous ne voyez que ce qui se trouve à proximité. Le reste de la carte est en permanence grisé.

monaco what's yours is mine
Dans les premiers niveaux, des astuces sont inscrites sur la map.

Il est possible de jouer jusqu’à 4 sur un même écran en local ou en ligne. Les maps sont les mêmes en solo ou en multi. Au commencement, vous pouvez incarner 4 personnages différents, chacun ayant une capacité spéciale :

  • La lookout parvient à distinguer des ennemis éloignés
  • Le cleaner est capable d’assommer les ennemis
  • Le pickpocket possède un singe qui peut ramasser les pièces sur le sol
  • Le locksmith peut déverrouiller rapidement les portes

Au fil des missions, vous accéderez à de nouveaux personnages :

  • Le mole est capable de percer des ouvertures dans les murs
  • Le gentleman peut se déguiser pour passer inaperçu
  • La redhead a le pouvoir de charmer ses ennemis
  • Le hacker peut désactiver les alarmes et les caméras

3 modes de jeu sont proposés :

  • le mode classique, comprenant les missions telles qu’elles sont sorties en avril 2013,
  • la version Enhanced qui se compose des missions originales mises à jour et améliorées
  • le mode Zombies qui, comme son nom l’indique, remplace les ennemis classiques par des morts-vivants

En plus des 3 campagnes (“The locksmith’s story”, “The pickpocket’s story” et “Origins”), 2 à 4 joueurs peuvent s’affronter en PvP sur 3 maps. Enfin, de nouveaux niveaux sont régulièrement ajoutés grâce à l’éditeur inclus. A noter que le jeu est jouable à la manette.

  • Disponible sur PC et Xbox 360
  • Testé sur PC
  • Sortie : 24 avril 2013

L’avis de Eliwenn

J’ai découvert Monaco : What’s yours is mine grâce au 11ème Humble Indie Bundle. Son style original et ses excellentes critiques (83 sur Metacritic, tout de même !) m’ont rapidement convaincue de le tester. Et cela a été un vrai coup de cœur !

 

Le titre vous met au défi de franchir chaque niveau, seul ou à plusieurs, en sélectionnant votre personnage selon sa capacité spéciale. Il y a 8 personnages au total, soient 8 stratégies différentes au minimum. Les capacités sont toutes très bien équilibrées et aucune ne vous aidera à gagner plus qu’une autre. Tout reposera sur votre façon de jouer.

 

Le jeu est aussi bon en solo qu’en multi. Toutefois, il est plus difficile à plusieurs. Non seulement l’infiltration devient plus compliquée, mais vous serez obligé de ressusciter chaque coéquipier mort avant de progresser dans les étages. Et forcément, on a tendance à mourir dans des endroits qui grouillent d’ennemis…

 

Monaco est ardu mais jamais frustrant. On n’a de cesse de réessayer, en testant une nouvelle stratégie. Ses graphismes rétro sont très plaisants et le titre est immersif grâce à une bande son réussie. Un petit bijou à découvrir absolument.

L’avis de Foine

Nombreux sont les jeux indépendants émergeant actuellement. Le mouvement est devenu tellement important qu’il est rare d’attendre plus de 3 mois avant le prochain Humble Indie Bundle. Mais, finalement, comme dans le circuit classique, tout n’est pas bon à prendre dans les jeux indés. De plus en plus de jeux voguent sur la vague rétro, permettant de ne pas avoir à afficher des graphismes en 3D de toute beauté, même pour attirer le joueur occasionnel.

 

C’est donc d’un regard très critique que j’ai approché Monaco car, de loin, il ressemblait à ces jeux suivant la vague sans se démarquer. Mais je n’ai pas mis longtemps à comprendre qu’il n’en était rien.

 

Les graphismes de Monaco sont peut être “basiques” mais sa direction artistique est remarquable. Les couleurs chatoyantes qui se mélangent  et tranchent avec l’obscurité ambiante donnent une touche unique à ce jeu.

L’ambiance sonore est, elle-aussi,  remarquable. Les dialogues des NPC durant les différents niveaux vous feront sourire et pourront même, parfois, vous aider à prendre la bonne décision pour procéder à votre méfait.

 

Le gameplay, bien que simple à comprendre et à prendre en main, est bien pensé. Les divers personnages que vous contrôlez n’ayant qu’une seule capacité, votre choix déterminera l’approche que vous aurez du niveau. Et si le choix d’un personnage permettra de passer facilement un niveau, ce même personnage aura peut être un mal fou à aller au bout du suivant.

 

Vous l’aurez compris, Monaco m’a conquis, encore plus en coopération que seul. Le jeu se révèle en effet plus difficile à plusieurs et la tension se fera sentir quand vous ou vos alliés seront repérés.

Marrant, joli et accessible, le tout sans être trop facile, Monaco est un très bon jeu qu’on ne saurait vous déconseiller.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *