Mario et les Lapins Crétins Battle Kingdom : BwaAAAaaaaaaaaAAaaaaaaaAAAaaaaaaa

Soyons réalistes : Nintendo reste le champion toutes catégories en matière de multi canapé. Alors que la concurrence impose souvent de posséder deux consoles pour jouer entre amis, “Big N” mise toujours, courageusement, sur la convivialité de sa ludothèque.

Fin août, c’est l’ovni Mario et les Lapins Crétins Battle Kingdom qui s’est frayé un chemin jusqu’à notre Switch. Sur le papier, le concept a de quoi laisser perplexe : téléportés accidentellement dans le Royaume Champignon, les lapins crétins sèment le chaos. Votre mission si vous l’acceptez : les remettre dans le droit chemin à coup de gros flingues et de canards explosifs. On passe donc d’un jeu de plateforme mimi au combat stratégique au tour par tour façon XCOM. Une transition qui risque d’en déboussoler plus d’un.

Mario et les Lapins Crétins Battle Kingdom (qu’on abrègera MLCBK parce que ce nom est bien trop long et qu’on ne va pas y passer la journée) se divise en 4 mondes, eux-mêmes découpés en 10 niveaux. Chaque monde abrite un mini-boss à mi-chemin et un gros boss à la fin. Du côté des objectifs, on ne va pas se mentir, ça ne va pas chercher bien loin : on vous demandera d’éliminer tous les ennemis, d’escorter un personnage sur un point précis de la map ou d’atteindre une certaine zone. En progressant dans le jeu, vous rencontrerez différents types de lapins crétins qui vous demanderont d’adapter votre stratégie. Protip : foncer dans le tas est rarement une bonne idée.

Bien sûr, on ne vous enverra pas tout nu affronter ces facétieux lagomorphes (achievement unlocked : étaler sa science éhontément). Déjà, parce qu’on est sur Switch et que ce n’est pas le genre de la maison, mais surtout parce que ça serait moyennement drôle. Tout au long de votre aventure, vous récupérerez des piécettes sonnantes et trébuchantes qui vous permettront d’acheter des armes toujours plus puissantes avec des effets toujours plus cools.

En solo, vous partirez péter des genoux en équipe de 3, Mario restant leader. A vous de constituer votre équipe en fonction de vos adversaires et, bien sûr, des personnages que vous aurez débloqués. A terme, 8 seront disponibles : Mario, Luigi, Peach, Yoshi et leur alter ego crétin.

A deux, vous allierez vos forces : chaque joueur sélectionnera deux persos parmi ceux débloqués. Notez qu’il n’y a pas de mode versus. Bon, dans les faits, rien ne vous empêche de vous battre entre vous puisque le tir ami est possible, mais vous reconnaîtrez que c’est un peu contre-productif.

Dans tous les cas, vous devrez arpenter le jeu seul pour pouvoir jouer en multi, puisque c’est le seul moyen de débloquer des combattants et des arènes. Chaque big boss vaincu dans la campagne solo vous donnera accès à un monde multijoueur. Chaque monde se compose de plusieurs défis, sachant que vous devrez relever le premier pour débloquer le second, et ainsi de suite.

Côté combat, les habitués d’XCOM ne seront pas dépaysés puisque c’est le même principe. Les personnages se déplacent sur une map quadrillée : d’abord votre équipe, puis l’équipe adverse. Pour vaincre l’ennemi, vous devrez utiliser le terrain à votre avantage. En vous dissimulant derrière certains éléments du décor, vous serez moins visible et donc moins vulnérable. En hauteur, vous toucherez plus facilement vos adversaires. Bien sûr, ces derniers bénéficieront des mêmes avantages. Vous pourrez également sauter sur vos compagnons pour vous déplacer plus loin, ou faire des croche-pieds à vos ennemis pour leur faire des dégâts supplémentaires.

Une arène du premier monde. Les structures basses vous protègent à 50%, les autres vous dissimulent totalement.

Ces techniques très utiles pourront être améliorées au fur et à mesure de votre progression puisque chaque personnage dispose d’un arbre de compétences. Notons d’ailleurs la possibilité de réinitialiser un arbre si l’on veut modifier la répartition des points. Une petit pas pour rendre le titre plus accessible.
Et il faudra bien ça ! Car la difficulté est assez éloignée de ce qu’on peut attendre d’un jeu Mario ou Lapins Crétins. Même en mode facile, qui augmente de 50% la vie des membres de votre équipe, gagner ne sera pas toujours une mince affaire. Certains pics de difficulté vous prendront par surprise et il sera nécessaire d’équiper systématiquement les armes les plus puissantes pour ne pas se faire hacher menu.

L’avis de Eliwenn

Bien qu’il soit plutôt surprenant au premier abord, force est de reconnaître que la sauce prend plutôt bien. Les différentes armes sont fun (et spécifiques à chaque personnage) et les attaques suffisamment variées pour s’amuser.

 

Néanmoins, ce Mario & Lapins Crétins est loin d’être parfait. Tout d’abord, on sent que le gameplay est mal maîtrisé. La map est très peu lisible : il est compliqué de voir où se trouvent nos ennemis et de savoir si l’on va les toucher ou pas. (Sans compter la RNG qui vous est rarement favorable, mais c’est une chose à laquelle les joueurs de XCOM sont habitués).

 

De plus, les niveaux se renouvellent assez peu visuellement au sein d’un même monde. Les objectifs sont également toujours les mêmes et n’ont rien de très original. Une certaine lassitude pourra survenir au bout de quelques heures.

 

Enfin, les puzzles que vous rencontrerez sur le chemin sont inintéressants et cassent le rythme. Et surtout, qu’est-ce que ça vient faire dans un jeu de combat ? Mention spéciale aux niveaux bonus, indispensables pour acquérir de nouvelles armes, qui se jouent à la seconde près. J’ai dû en refaire certains je ne sais combien de fois et je l’avoue, ça m’a bien fait rager.

 

Pour conclure, Mario et les Lapins Crétins Battle Kingdom est plutôt sympathique. C’est coloré, mignon, drôle et les deux univers se marient bien. Cependant, il n’a rien de vraiment marquant. Il lui manque ce petit goût de reviens-y qui me donne envie de relancer la partie. L’ensemble est un peu plat et on a l’impression d’en avoir assez vite fait le tour. A deux joueurs, l’aspect coop apporte un peu plus de sel aux parties mais on y reviendra plus pour passer le temps qu’avec l’envie véritable de progresser et de s’investir dans le jeu.

L’avis de Foine

Grosse surprise pour moi, Mario et les Lapins Crétins Battle Kingdom m’a totalement pris de court.

Au moment de l’annonce d’un cross over entre Mario et les lapins crétins, j’étais plutôt circonspect. Mais force est de constater que, contre toute attente, le jeu fonctionne. L’humour des Lapins est là, mais pas trop lourdingue. L’ambiance (et les musiques) du royaume champignon sont là aussi. Bref, on est bien dans ce jeu.

 

Et ce n’est pas juste un X-COM pour enfant. Des mécaniques de jeux ont été mise en place pour coller aux deux univers. Les déplacements sont primordiaux et au final, on ne va pas du tout jouer à Mario comme on joue à X-COM.

 

Je note quand même quelques problèmes de caméra et certaines touches qui ne sont pas forcément bien choisies dérangent un peu.

Pour finir, le mode coop est un ajout sympathique mais pas indispensable. Il permet quand même un ajout non négligeable pour la durée de vie du titre qui laisse un peu à désirer sur la partie solo.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *