L’île des chats : un Tetris sauce matous

L’île des chats : un Tetris sauce matous

Pour infos

  • Nombre de joueurs1 à 4
  • Prix45 euros
  • Durée d'une partie1 à 2 heures

Peut-être va-t-il falloir créer un tag « chats » sur ce blog et accepter de céder encore un peu de terrain à ces félins machiavéliques… En tout cas, vous l’aurez compris, les minous sont encore les stars de notre jeu du jour : L’Île des chats.

De l’optimisation au poil

Dans ce jeu de société en versus pour 1 à 4 joueurs, vous avez pour mission de sauver un maximum de chats de leur île, alors menacée par les terribles armées de Vesh Darkhand. Pour ce faire, chaque joueur dispose d’un plateau-bateau sur lequel il va recueillir les félins rescapés, représentés sous la forme de tuiles biscornues. Vous l’aurez sûrement déjà compris, toute la difficulté réside dans le fait que nos amis poilus ne sont pas du genre à rester en boule dans un coin et qu’il va falloir optimiser la place disponible sur notre embarcation.

Pour remporter le plus de points et ainsi gagner la partie, vous devez donc :

  • accoler au moins trois chats d’une même couleur (bien sûr, plus votre famille de chats est grande, plus vous marquez de points),
  • recouvrir les rats disséminés ici et là sur le pont, sans quoi ils vous grignoteront quelques points en fin de partie,
  • masquer l’ensemble des différentes salles du bateau. Vous perdrez 5 points pour chacune d’entre elles qui n’est pas intégralement recouverte.

Au cours de votre exploration de l’île, vous récupérerez également des trésors qui, placés sur votre navire, vous permettront au pire de masquer quelques cases, au mieux d’engranger quelques points supplémentaires. Enfin, des objectifs obtenus tout au long de la partie vous offriront également l’opportunité d’augmenter votre score final.

Le plateau central et quelques tuiles chats et trésors – © Lucky Duck Games

Coups de griffes et poissons frais

Une partie dure cinq manches, soit environ 1h30. Les différentes actions (capturer un chat, récupérer un trésor, jouer un objectif…) dépendent de cartes piochées par les joueurs en début de manche puis choisies par le biais d’un draft. En gros : chaque joueur pioche 7 cartes en début de manche, en cède 2 à son adversaire, puis 2 nouvelles, puis 1… jusqu’à ce que chacun ait reconstitué une main de 7 cartes. Vous ne pourrez donc pas conserver toutes celles que vous avez tirées mais pourrez en sélectionner de nouvelles, ce qui permettra de limiter l’aspect chance et d’augmenter la dimension stratégique du jeu. A vous de bien réfléchir aux cartes que vous acceptez de céder à vos adversaires !

Autre difficulté à prendre en compte : vos sous. Vous disposez en effet d’un certain budget (sous forme de poissons !) pour chaque manche et que chaque carte que vous ajoutez à votre deck doit être payée. Attention à ne pas tout dépenser dès le départ puisque vous aurez aussi besoin de poissons pour attirer de fiers matous sur votre pont. Après tout, on n’attrape pas des chats avec du vinaigre.

Côté Interactivité, les joueurs qui aiment se mettre des bâtons dans les pattes seront conquis. En plus de l’aspect draft, qui permet déjà de chiper quelques cartes qui auraient pu profiter à l’adversaire, les chats disponibles lors d’une manche le sont pour tous les joueurs. A l’instar d’un Calico, vous pourrez donc joyeusement vous emparer d’une tuile convoitée par l’adversaire pour le simple plaisir de lui couper l’herbe sous le coussinet, sachant que l’ordre des joueurs est déterminé par un système d’enchères cachées en début de manche. Mieux vaut mettre le prix si l’une des tuiles disponibles vous intéresse !

Pour terminer, notons la présence d’un mode famille, qui simplifie certains aspects du jeu et le rend accessible aux plus jeunes. Enfin, pour les amateurs de jeu en solitaire, l’Île des Chats bénéficie également d’un mode solo très bien conçu, très simple à mettre en place mais suffisamment bien fichu pour retrouver la tension et la stratégie d’une partie à plusieurs.

L’avis de Eliwenn

Ce qui m’a attirée en premier dans l’île des Chats ? Son concept. Je trouvais cette idée de Tetris avec des chats on ne peut plus alléchante, et je n’ai pas été déçue. Derrière sa mignonitude se cache un jeu complexe (mais pas compliqué !) qui pousse le joueur à faire des choix importants en permanence : quelles cartes laisser à son adversaire ou conserver ? Passer en premier ou céder sa place ? Investir massivement dans des cartes ou économiser pour accueillir plus de chats ? Quelles salles du bateau compléter en priorité ? Bref, vos méninges vont chauffer !

Je donne aussi un bon point pour les règles, qui sont super simples à comprendre et à appliquer. Passée ma première lecture, je n’ai quasiment plus eu besoin de m’y référer. C’est logique, ça s’enchaîne bien, et l’installation du jeu est très rapide. Un vrai bonheur.

Ajoutons à cela que le jeu est très bien produit : le matériel est de très bonne qualité, les illustrations sur les pièces sont belles et toutes différentes et, comme dans Calico, on a même droit un joli sac en tissu pour la pioche ! Mention bonus pour ce message inscrit sous le couvercle, qui n’a pas manqué de me faire sourire : « mise en place du chat » (les possesseurs de chats comprendront).

Vous l’aurez compris, L’île des Chats m’a conquise. Simple d’accès, stratégique, joli, facile à ressortir… Une belle réussite qui devrait plaire au plus grand nombre grâce à ses différents modes de jeu !

L’avis de Foine

Il est assez amusant et perturbant de voir à quel point Calico et L’île des chats sont similaires par certains points, mais pourtant extrêmement différents. Les deux sont des jeux de placement et d’agencement. Néanmoins, là où Calico vous fera fumer les neurones pour avoir le plaid optimal, L’île des chats est beaucoup plus stratégique. Le fait de drafter les cartes ajoute beaucoup à cette dimension du jeu.

Le seul « défaut » que je lui trouve, c’est le côté « figé » de la manière de marquer les points. Après quelques parties, vous saurez comment optimiser vos points et ce schéma pourra rester le même au cours de toutes vos sessions. Heureusement, vous pourrez piocher des cartes « traditions » (comprenez « objectifs ») qui vous permettront de marquer des points de victoire de manières différentes et donc de pouvoir changer de plan d’attaque.

Bref, L’île des chats est un très bon jeu qui n’aura aucun mal à vous combler si vous êtes amateur du genre.

A lire aussi

Construire sa table de jeux de société soi-même !

Construire sa table de jeux de société soi-même !

Un plaid, un chocolat chaud et Calico

Un plaid, un chocolat chaud et Calico

Le Seigneur des Anneaux : Voyages en Terre du Milieu tout confort

Le Seigneur des Anneaux : Voyages en Terre du Milieu tout confort

Mage knight : la vallée de mana

Mage knight : la vallée de mana

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

On a testé…

Tests express

C’est tout frais !

À côté

Catégories

Étiquettes