Marvel, champions des JCE

Marvel, champions des JCE

Pour infos

  • PrixEnviron 55€ pour la boîte de base, 45 euros pour une campagne et 17 euros pour un pack de héros.
  • Durée d'une partie30 minutes par joueur
  • Nombre de joueurs1 à 4
  • Acheter le jeu sur Ludum ou dans votre boutique préférée

Vous le savez, j’adore les jeux de cartes. J’ai commencé de jouer à Magic à l’age de 8 ans. J’ai joué à Pokémon. J’ai joué à Yu-Gi-Oh. J’ai joué à Fire Emblem Cipher. J’ai même joué à certains JCE comme Game of Thrones ou Horreur à Arkham. Mais j’ai trouvé mon nouveau jeu de cartes préféré.

Nombreux sont les jeux de cartes que j’ai aimés. Mais rares sont ceux qui m’ont vraiment accroché. Il faut dire que, même si Magic a ses défauts, il n’en reste pas moins un jeu ayant une profondeur infinie. Il est donc difficile de passer derrière lui. Mais j’avoue que Marvel Champions, que rien ne prédestinait à trôner en tête de liste de mes jeux favoris, a su y prendre sa place.

Les JCE sont des “Jeux de Cartes Évolutifs”, à mettre en opposition aux “Jeux de Cartes à collectionner”. Contrairement à ces derniers, il n’y a pas de boosters avec des cartes aléatoires à acheter. Chaque paquet vendu contient une liste de cartes définie et vous ne pourrez jamais être déçu en achetant un paquet.

La coop pour les dominer tous

Un des problèmes que je rencontre avec les jeux de cartes, c’est l’aspect compétitif. Quand on est dans un contexte 1V1, avec mon bagage, je pars forcément avec un avantage comparativement à Eliwenn. Donc quand j’ai vu que Marvel Champions se jouait de 1 à 4 ET en coopération, mon intérêt était déjà attisé. Mais quand j’ai vu que les illustrations des cartes étaient inspirées des comics, et pas des productions cinématographiques de l’univers Marvel, j’ai craqué.

Crédits : fantasy flight games

Quel est le concept de Marvel Champions ? Eh bien, c’est un jeu de super-héros, il va donc falloir, en toute logique, battre le méchant. La boite de base en propose cinq, qui ont tous un scénario personnel. Votre but est de vaincre votre adversaire avant que ce dernier n’achève son plan machiavélique. Évidemment, s’il vient à bout de votre héros avant la fin… Il gagne aussi. Un concept simple s’il en est, d’autant plus que le fait de jouer à plusieurs ne fait “que” multiplier certaines valeurs des cartes du méchant par le nombre de joueurs. C’est tout.

Mais qu’est ce qui fait que Marvel Champions a réussi à conquérir mon cœur là alors qu’un Horreur à Arkham n’a jamais pu aller plus loin que “c’est sympa” ?

Un héros, un gameplay

La grande force de Marvel Champions, c’est qu’il embrasse complètement sa thématique. Dans ce jeu, vous jouez un héros. Avec ce héros viennent au minimum 15 cartes. Ces cartes sont exclusives et déterminent la manière dont votre héros fera face aux évènements. Et là où le jeu va encore plus loin, c’est que les deck de héros sont vraiment raccord avec le personnage. Captain Marvel va accumuler l’énergie pour la relâcher et faire des dégâts monstrueux, Wolverine se régénère tous les tours et peut utiliser ses points de vie pour attaquer en continu le méchant, Phoenix pourra déchaîner ses pouvoirs, mais cela pourrait faire apparaître Dark Phoenix qui sera un adversaire peut être plus dangereux que le méchant lui même… Bref, tous les héros ont été réfléchis pour coller avec ce qu’ils sont dans les œuvres qui leur ont donné vie.

Je ne sais pas à quel point les créateurs des cartes se documentent sur les personnages mais on ressent une véritable envie de nous mettre dans la peau de notre héros, notamment via le système d’alter-ego. Car oui, vous incarnerez peut être Spider-Man pour donner des tatanes au méchant mais, parfois, vous devrez aller vous reposer en tant que Peter Parker ce qui vous permettra de reprendre des PV… Toutefois, attention à ne pas laisser trop de place au méchant qui pourrait finir sa manigance plus vite que prévu si vous le laissez faire !

En plus des héros, le jeu propose 4 aspects, chacun ayant lui aussi sa propre orientation :

  • l’agressivité propose toute une palette d’options pour mettre des tatanes au méchant
  • le commandement utilisera de nombreux alliés pour faire pencher la balance à votre avantage
  • la justice permettra de contrecarrer les plans du méchant
  • la protection sera une boite à outil pour protéger vos amis

Vous l’aurez compris, en combinant un héros, l’un de ces aspects et les cartes “basiques” qui peuvent aller dans tous les paquets, vous avez moult possibilités pour construire votre deck.

L’air frais de la campagne vous emportera

Il faut souligner quelque chose : avec 5 héros (Miss Hulk, Spider-Man, Iron Man, Black Panther et Captain Marvel) et 3 méchants (Rhino, Klaw et Ultron), la boite de base de Marvel Champions peut vous occuper pendant de longues heures. D’autant plus que les decks de méchants, qui existent en 2 niveaux de difficulté, peuvent aussi évoluer et être twistés comme vous le souhaitez.

Mais les JCE portent bien leur noms. Le plaisir de ces jeux vient aussi des nouveautés qu’apportent les nouvelles cartes et les boites de campagnes sont l’outil parfait pour faire durer le plaisir. Chacune d’entre elle propose deux héros (seulement ?) mais surtout 5 méchants ! Avec la possibilité de lier tous les scénarios de ces méchants dans campagne durant laquelle vous jouerez le même héros et ferez évoluer votre deck tout au long de l’histoire. Et je peux vous dire que vivre un affrontement final avec Magneto dans l’astéroïde M, c’est quelque chose.

Si ces campagnes ne transforment pas Marvel Champions en jeu de cartes narratif, elles ajoutent du plaisir à un jeu qui se su