Carcassonne : des tuiles pour les gouverner tous…

carcassonne jeuSorti il y a plus de 10 ans, Carcassonne fait partie des classiques des jeux de plateau. Le concept se base sur la pose de tuiles et la prise de territoires.

Chacun leur tour, les joueurs piochent une tuile cartonnée représentant un morceau de ville, de routes ou une abbaye. Reprenant le principe des dominos, une tuile ne peut être posée que si ses côtés concordent avec ceux des tuiles adjacentes. Impossible donc de poser un bout de cité au milieu de routes et de champs.

Une fois la tuile correctement posée, le joueur peut prendre possession de ce territoire (route, ville, mais aussi abbaye ou champ), en y posant l’un de ses pions, appelés “partisans“.
Evidemment, cela ne peut se faire que s’il n’a pas déjà été réclamé par un autre : si la tuile qu’il vient de jouer s’ajoute à une tuile placée par un autre joueur et possédant déjà un partisan adverse, il ne peut y placer un de ses pions.

Illustrons par l’exemple. Si un joueur vient de poser le premier morceau d’une ville sur la table, il peut y placer l’un de ses pions. Ainsi, son objectif sera de compléter cette ville en y ajoutant d’autres tuiles de ce type. Une fois la cité terminée, il gagnera 2 points par tuile. Autrement dit, plus la ville sera grande, plus elle lui rapportera de points.
Le principe est le même pour les routes. Concernant les abbayes, le but sera d’entourer la tuile d’autres tuiles pour gagner 9 points d’un coup.

La partie s’achève lorsque toutes les tuiles ont été posées sur la table, alors attention à ne pas voir trop grand. Si vous tentez de vous lancer dans une grande ville mais n’arrivez pas à la terminer à temps, chaque tuile ne vaudra plus qu’un seul point.

Nombre de joueurs : 2 à 5
Durée d’une partie : 30 minutes
Prix : 23 euros
Âge : 10+
A noter qu’une adaptation est disponible sur Android et iPhone. De nombreuses extensions existent également, ainsi qu’une version dés, cartes ou enfant !

L’avis de Eliwenn

Simple à expliquer, simple à installer, simple à jouer, et plusieurs extensions pour renouveler l’intérêt… Que demander de plus ? C’est sympa, l’interactivité est bien présente et j’ai plaisir à ressortir le jeu régulièrement. J’ai d’ailleurs investi dans la Big Box, qui comprend 5 extensions, chacune ajoutant de réelles nouveautés.
Selon certains joueurs, il n’est nécessaire d’appliquer une variable au jeu de base pour le rendre vraiment intéressant : celle de ne pas attribuer de point pour les territoires inachevés en fin de partie. Personnellement, j’ai toujours joué selon les règles de base et j’apprécie Carcassonne tel quel. A vous de tester, donc !

L’avis de Foine

Grand classique parmi les classiques, Carcassonne mérite bien sa place. Le principe de base est simple mais assez puissant pour que l’on soit obligé de faire marcher ses neurones à haut régime pour l’emporter. Les extensions quant à elles rajoutent un peu de complexité pour ceux qui trouveraient le jeu de base un peu trop simple. L’autre avantage de certaines extensions est qu’elles font diminuer le facteur chance qui, avouons-le, est vraiment important. C’est d’ailleurs le seul défaut du jeu à mon avis : si vous avez la poisse sur une partie, rien ne pourra vous sauver. Mis à part ça, Carcassonne reste un très bon jeu que je ne peux que vous conseiller.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *