Ballet de sorcières dans Evenfall

Ballet de sorcières dans Evenfall

Pour infos

  • Nombre de joueurs1 à 4 joueurs
  • Durée d'une partieEntre 1 heure et 1h30
  • PrixEnviron 50 euros
  • Acheter le jeu sur Ludum ou dans votre boutique préférée

Il y a des jeux qu’on achète sur un coup de tête, comme Back Stories récemment, et d’autres que l’on attend fébrilement depuis des mois. Evenfall est de ceux-là.

Evenfall est un jeu de cartes pour 1 à 4 joueurs, édité par Matagot, dans lequel vous prenez la tête d’un puissant camp de sorcières. Mêlant pose d’ouvriers et création de moteur, le jeu repose sur un système de combos. Vous devez créer des synergies efficaces entre vos cartes pour générer le plus de points de victoire. Le vainqueur gagnera le droit de monter sur le Trône magique, d’où il dirigera le monde vers une nouvelle ère.

Trois petites manches pour les gouverner tous

Une partie se déroule en trois manches, divisées en quatre phases :

  1. la phase d’exploration, simultanée : les joueurs récupèrent des ressources, des cartes et éventuellement du Mana
  2. la phase d’action : chacun leur tour, les joueurs réalisent une action. Cette phase se poursuit jusqu’à ce que les joueurs ne puissent plus jouer et que tous aient passé.
  3. la phase de combat : les joueurs s’affrontent pour obtenir différents ressources, points de victoire, cartes…
  4. la fin de manche, où l’on prépare la suivante.

La phase d’action est la plus importante. Durant cette étape, chaque clan va pouvoir piocher des cartes, les placer dans son aire de jeu (“l’assemblée”) et/ou activer leurs capacités. Ces cartes sont de trois types : les lieux de pouvoir, les rituels et les spécialistes. Les lieux produisent des ressources, les rituels confèrent des capacités, les spécialistes vous offrent des bonus. Rituels et spécialistes génèrent des points de victoire en fin de partie.

Trois cartes représentant des lieux de pouvoir.
Des lieux de pouvoir
Présentation de 4 cartes Rituel et Spécialiste.
Des cartes Rituel et Spécialiste

Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place

Là où Evenfall se distingue, c’est dans le positionnement de toutes ces cartes. Celui-ci est primordial. En effet, il faut planifier vos actions et organiser votre espace de jeu pour que chaque carte fonctionne à son plein potentiel.

Par exemple, un spécialiste peut être placé à deux endroits de votre plateau personnel. A sa gauche, il vous offrira des bonus sous certaines conditions au fil de la partie. En revanche, si vous le placez au bas de votre plateau, il deviendra un membre du Conseil et générera des points de victoire.

A la droite de votre aire de jeu se trouvent deux zones : votre cercle élargi et votre cercle restreint. Les lieux de pouvoir nouvellement obtenus doivent être positionnés dans le cercle élargi. Tant qu’ils s’y trouvent, ils produisent des ressources.
Les rituels vous offrent des points de victoire en fin de partie, à la condition qu’ils soient situés dans votre cercle restreint. Comme ils doivent être attachés à un lieu de pouvoir pour pouvoir être activés, vous devrez les déplacer avec leur lieu associé dans le cercle restreint avant la fin de la dernière manche, sachant qu’un lieu situé dans ce cercle ne produira plus de ressources. Il faudra donc trouver le bon timing pour exploiter vos lieux le plus efficacement possible tout en organisant leur déplacement vers votre cercle restreint, sous peine de laisser filer de précieux points.

Le plateau de jeu d'un joueur en fin de partie.
Le plateau de jeu d’un joueur en fin de partie

Sorcières et boule de seum

En début d’article, je vous ai dit qu’Evenfall disposait d’une mécanique de placement d’ouvriers. On y vient.

Pour activer les différentes actions à sa disposition, chaque joueur possède huit pions : quatre sorcières et quatre anciens. Là encore, le placement de vos lieux est essentiel puisque les anciens ne peuvent activer que les actions situées dans votre cercle restreint. OP-TI-MI-SA-TION on vous dit.

Deux Sorcières et un Ancien prêts à se lancer dans l’action

Les sorcières peuvent activer l’ensemble des actions présentes dans votre assemblée mais également les actions communes à tous les joueurs. Ces dernières sont limitées et, lorsqu’un emplacement d’action commune est occupé par une sorcière, il devient inaccessible.
Elles servent également de monnaie lors de l’achat d’un nouveau lieu de pouvoir.

Après la phase d’action, les joueurs se lancent dans la phase de combat. La victoire dépend du nombre de sorcières investies par les joueurs dans les actions communes et les achats de lieux, mais également de la quantité de mana qu’ils sont prêts à dépenser. Le vainqueur remporte une pierre de pouvoir, qui lui permettra de doubler les points de victoire d’un rituel en fin de partie.

Au terme de la dernière manche, les joueurs additionnent l’ensemble des points de victoire de leurs spécialistes, des bonus de fin de partie et des rituels situés dans leur cercle restreint. Le clan ayant le plus de points gagne la partie.

A noter que le jeu vient avec deux modes : un mode Soleil, simplifié, où tous les joueurs reçoivent les mêmes ressources de départ, et un mode Lune, avancé, où chaque clan dispose de ressources de départ différentes et de capacités/bonus spécifiques. Si le premier mode est bien pour commencer, passez dès que possible au mode avancé, plus profond et plus intéressant.

L’avis de Eliwenn

J’ai presque tout dit sur les règles d’Evenfall et j’espère que tout cela ne vous aura pas effrayé. En effet, même si les différents placements et zones de jeu peuvent sembler complexes, le jeu est en réalité très facile à prendre en main. Bien sûr, Evenfall étant un jeu de combos, il vous faudra deux ou trois parties pour vous familiariser avec les cartes et commencer à entrevoir l’étendue des possibilités en matière de synergies. Mais quel plaisir lorsque vous ferez votre premier beau coup et que vous laisserez votre adversaire dépité (mouhahaha… ) !
Evenfall fonctionne très bien à deux joueurs. Le jeu a d’ailleurs prévu une mise en place différente selon que vous jouiez à plus ou moins de trois. On peut donc gêner son adversaire lors des actions communes, même si l’on est peu nombreux autour de la table.

Comme la partie se déroule sur seulement trois manches, il ne faut pas traîner. En mode Soleil, la partie va démarrer plus lentement et la première manche sera plus courte. Il faudra attendre la seconde pour commencer à vraiment comboter. En mode Lune, en revanche, les capacités spécifiques de notre clan nous offrent immédiatement plus de possibilités, voire une orientation stratégique. C’est donc clairement dans cette configuration qu’Evenfall est le plus prenant. A vrai dire, il y a peu de chances que vous ayez envie de revenir au mode Soleil ensuite.

Côte règles, on notera quelques coquilles, notamment pour l’automa (j’ai grincé des dents sur un “mais” devenu “mes”…), mais rien qui ne nuise à la compréhension. Une seule lecture a suffi pour nous lancer et nous n’avons pas rencontré de difficultés particulières.

Enfin, comment ne pas parler du plus évident : que le matériel est beau ! Qu’ils s’agissent des cartes ou des plateaux, tous contribuent à nous immerger dans un monde magique et féerique. C’est bien simple : à peine a-t-on ouvert la boîte qu’on n’a qu’une envie : se lancer dans notre première partie.

Pour résumer, Evenfall est joli, avec des règles accessibles et une profondeur de jeu qui promet des affrontements riches en rebondissements. Je ne regrette pas l’attente.

L’avis de Foine

Avec les années, il devient difficile d’écrire sur les bons jeux. Car si les mauvais jeux peuvent nous déplaire pour différentes raisons, je m’aperçois qu’on retrouve souvent les mêmes qualités dans les bons jeux.

Evenfall coche beaucoup de ces cases. Premièrement, il possède une DA magnifique. Les illustrations des cartes sont jolies et on est tout de suite projeté dans son univers magique. Quant au système de jeu, il est assez simple en soi. On n’a pas un nombre de possibilités illimité et l’iconographie est assez claire pour que l’on ne se perde pas.

En revanche, pour les premières parties, on pourra se sentir submergé par le nombre d’options qu’apportent nos cartes en main. Entre les effets immédiats, les effets en fonction de l’endroit où vous posez votre carte, les cartes qui offrent de nouvelles actions… Non, clairement, le jeu ne manque pas de profondeur. Il faudra quelques parties pour ne plus avoir l’impression qu’on n’a fait qu’un quart des choses possibles.
C’est d’ailleurs un des points forts d’Evenfall, qui pourrait aussi être source de frustration : avec « seulement » 3 manches, vous aurez peut-être l’impression que vous auriez pu faire plus. Néanmoins, pour moi, ce n’est pas forcément négatif. Cela va vous obliger à faire des choix et c’est bien le plus important dans les engine-building.

A noter aussi que la version « Soleil » des plateaux n’a d’intérêt que pour votre première partie, le temps de prendre le jeu en main. Ensuite, je vous conseille fortement le plateau « Lune » qui amène des mécaniques spécifiques à chaque clan.

Pour conclure, si vous aimez les jeux à combo et les jeux où vous commencez petit pour finir très gros, vous ne pourrez qu’aimer Evenfall, pour peu que vous soyez sensible à sa DA. Le jeu tient ses promesses, et ce sont de belles promesses.

A lire aussi

Ark Nova se taille la part du lion

Ark Nova se taille la part du lion

Kanban EV : trop beau pour son bien ?

Kanban EV : trop beau pour son bien ?

Descent : Légendes des Ténèbres. Entrons dans la troisième dimension

Descent : Légendes des Ténèbres. Entrons dans la troisième dimension

Heat met le baquet

Heat met le baquet

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bienvenue sur Les Teammates !

Vous aimez jouer à deux ? Nous aussi !

Retrouvez nos tests de jeux de plateau en duo, ainsi que nos avis sur des jeux vidéo en multijoueur !

Nouvelle critique chaque lundi et jeudi à 18h.

Construisez votre propre table de jeux de société !

Vous avez toujours rêvé d'avoir une table de jeux de société mais votre budget est réduit ? Pas de problème ! Nous avons construit la nôtre nous-mêmes, avec nos maigres compétences en bricolage.

Retrouvez notre tuto ici !

Table de jeux de société maison

Nos coups de coeur

L’actu du JV en multijoueur local

À côté

Derniers commentaires