Fliptown : Du poker dans mon Flip & Write 

Fliptown : Du poker dans mon Flip & Write 

Pour infos

  • Durée d'une partie30 minutes à 1 heure
  • Nombre de joueurs1 à 4
  • Prix28 euros
  • Acheter le jeu sur Ludum ou dans votre boutique préférée

Autant crever l’abcès tout de suite : je ne suis pas une grande amatrice des Flip/Roll & Write. J’ai revendu Welcome et Paper Dungeon après quelques parties, et la seule raison pour laquelle Trek12 trône encore sur mes étagères est qu’il n’a toujours pas trouvé preneur. Pour moi, ce type de jeu manque souvent de profondeur, causant une inévitable répétitivité après quelques parties, et il se base souvent sur des actions instantanées où chacun joue dans son coin, ce qui n’a pas grand intérêt à plusieurs. 

Pourtant, lorsque je suis tombée sur Fliptown au détour d’un top des meilleurs jeux solos sur le site d’une grande boutique en ligne de J2S, ma curiosité a aussitôt été piquée…

Un Flip and Write rafraîchissant au Far-West

Fliptown est un jeu de Flip & Write, ce qui signifie que l’essentiel de ses mécaniques repose sur le fait de retourner des cartes et de noter des trucs sur un plateau personnel. Je peux difficilement être plus explicite et je ne ferai pas de toute façon pas mieux que l’éditeur du titre, nommé… « Write Stuff Games ». Vous l’aurez compris, par essence, ce type de jeu est généralement plutôt solitaire puisque, même à plusieurs, chacun cuisine sa petite popote dans son coin. On fait des allers-retours entre les cartes et son plateau personnel puis on coche/barre des éléments ici et là dans le but de scorer un maximum en fin de partie. Fliptown ne déroge pas à cette règle mais il apporte quelques twists intéressants. 

Ici, pas de donjons remplis de trésors, pas de quartier fleuri et bien ordonné, c’est une ville de western typique qui vous accueille :  

Oui cela semble surchargé au premier abord mais pas de panique, tout prend très vite son sens. 

La région de Fliptown se compose de cinq zones : la piste, les Badlands, la mine, la ville et bien sûr le cimetière, où vous ne manquerez pas de croiser quelques vautours au regard torve perchés sur les tombes. Pensez à lancer une petite playlist d’Ennio Morricone avant votre partie pour l’ambiance. 

Les plus observateurs d’entre vous auront constaté que quatre des cinq zones citées sont associées à une couleur de cartes. Ces zones sont divisées en lieux, tous associés à une valeur. Si vous avez compris cela : bravo, vous savez jouer à Fliptown

Le jeu se déroule en 3 manches de 5 tours et utilise un jeu de poker de 54 cartes (très joliment illustré). À chaque tour, on révèle une rivière de trois cartes, qui déterminent les actions réalisables. Bien que ces cartes soient communes à tous les joueurs, il revient à chacun d’exploiter la rivière comme bon lui semble:

  • L’une des cartes sera choisie pour sa couleur (carreau, cœur, pique ou trèfle) et déterminera la zone de jeu pour cette phase (piste, Badlands, mine ou ville si vous avez bien suivi jusqu’ici)
  • La valeur de la seconde carte déterminera le lieu joué dans cette zone
  • La troisième carte sera ajoutée à votre main de poker, comptabilisée en fin de manche. 

Enfin, dans le cas où aucune configuration ne serait satisfaisante, les cowboys d’un jour ont la possibilité d’aller plutôt piller quelques tombes au cimetière ou de modifier une couleur/valeur, moyennant quelques pépites d’or. 

Au fil de la partie, les joueurs seront amenés à réaliser un certain nombre d’actions plus ou moins légales pour gagner des étoiles (leur réputation, en quelque sorte), gagner du cash et trouver de l’or, tout en évitant de se faire arrêter par le shérif. Hé oui, c’est la dure vie dans le Far West. 

Le cow-boy ayant le plus grand nombre d’étoiles à l’issue de la troisième manche gagne la partie. 

Excellent en solo, très bon à plusieurs 

Le nombre d’actions possibles à chaque tour confère une belle rejouabilité et une profondeur assez importante pour ce type de jeu. La constitution progressive d’une main de poker, qui générera un certain nombre de dollars et d’étoiles, apporte quant à elle une dimension stratégique bienvenue à plusieurs. Pour rendre la partie plus compétitive, il est d’ailleurs conseillé de ne récompenser que le joueur ayant la meilleure main. Une variante « Texas Hold’Em » permet d’augmenter ses chances d’obtenir une bonne main en débutant la manche avec 2 cartes de poker supplémentaires. 

En multijoueur, Fliptown intègre aussi des cartes primes, des objectifs à atteindre en échange de points de victoire. Celles-ci ne sont pas utilisables en solo, à moins de posséder la mini-extension Les faubourgs (j’y reviens en fin d’article). 

Enfin, un autre élément appréciable, en solo comme à plusieurs, est la possibilité d’incarner un personnage : marshal, bandit, pionnier… Celui-ci vous fera démarrer la partie avec des ressources spécifiques et, surtout, une compétence spéciale utilisable une fois par partie. 

Et ce solo, ça donne quoi alors ? Hé bien c’est pour moi la meilleure modalité pour Fliptown. Le jeu demande pas mal de réflexion et il vaut mieux se laisser le temps, sans être pressé par les autres joueurs qui ont déjà fini leur tour. De plus, il vient avec un système d’adversaire simple mais malin de « Cow-bot », avec trois niveaux de difficulté. Pour résumer rapidement, le cow-bot marquera plus ou moins de points sur les lieux que vous n’avez pas visités et pourra également tirer profiter de vos gains d’étoiles. Cela permet d’éviter la lassitude de la bête course au « personal best ». 

Un dernier mot sur « Les faubourgs », puisqu’on trouve assez peu d’infos sur cette mini-extension. Vendue entre 5,50 et 6€, elle ajoute 8 cartes au jeu de base : 4 cartes « Faubourgs » (avec des rectos/versos différents), 2 cartes Cow-bot et 2 cartes personnages. Comme indiqué plus haut, les cartes Faubourgs fonctionnent avec les cartes Prime et permettent notamment d’utiliser celles-ci en solo. Si cette extension est assez intéressante en solitaire, elle est clairement négligeable pour le jeu à plusieurs.

L’avis de Eliwenn

Bien que n’étant pas amatrice de Flip & Write, le thème Western et la mécanique basée sur un simple jeu de poker m’ont immédiatement conquise ! Fliptown est riche, malin et offre suffisamment de variabilité pour que l’on ait envie d’enchaîner les parties. De plus, la direction artistique est très chouette et le matériel est de bonne qualité. Mention spéciale aux plateaux effaçables !

La mini-extension Les faubourgs est franchement dispensable si vous prévoyez de jouer à plusieurs mais elle apporte un défi supplémentaire en solo. Ce n’est pas un must-have, mais à ce prix, vous pouvez craquer ! Ce n’est de toute façon pas en multijoueur que Fliptown brillera le plus. S’il propose davantage d’interactions que beaucoup de titres du genre, l’essentiel de vos parties consistera à garder le nez sur votre plateau pendant que vous réfléchissez à votre plan de jeu.

L’avis de Foine

Je ne suis, de base, pas un grand amateur de flip & write. Mais il faut bien avouer qu’avec sa DA très sympathique et son thème qui est bien infusé dans les mécanique de jeu, Fliptown a su me convaincre. Ça reste “simple”, comme tous les jeux du genre, mais j’avoue que l’idée d’utiliser les mains de poker m’a séduit et donne envie d’enchaîner les parties.

A lire aussi

Menez l’enquête à 4 800 mètres d’altitude dans “Back Stories : seule sous la glace”

Menez l’enquête à 4 800 mètres d’altitude dans “Back Stories : seule sous la glace”

Marvel, champions des JCE

Marvel, champions des JCE

Cassette Beasts : moi et ma bande (audio)

Cassette Beasts : moi et ma bande (audio)

Sky Team : Y a-t-il deux pilotes dans l’avion ?

Sky Team : Y a-t-il deux pilotes dans l’avion ?

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bienvenue sur Les Teammates !

Vous aimez jouer à deux ? Nous aussi !

Retrouvez nos tests de jeux de cartes et jeux de plateau en duo, ainsi que nos avis sur des jeux vidéo en multijoueur local !

Construisez votre propre table de jeux de société !

Vous avez toujours rêvé d'avoir une table de jeux de société mais votre budget est réduit ? Pas de problème ! Nous avons construit la nôtre nous-mêmes, avec nos maigres compétences en bricolage.

Retrouvez notre tuto ici !

Table de jeux de société maison

Nos coups de coeur

L’actu du JV en multijoueur local

À côté